61-8YtZx0LL__SL160_

Ce que dit l’éditeur

Après le sujet des terres rares, ce nouvel opus des aventures de Yeruldelgger aborde la question des relations troubles de la Mongolie avec les pays voisins, ses affaires d’état, d’espionnage et de contrebande internationale. Afin d’échapper à un complot dont il est la cible, Yeruldelgger enquête sur la mort d’une prostituée et la disparition de son fils adoptif, tandis que ses équipiers cherchent à élucider deux morts très étranges. Leurs recherches les mènent aux confins de la Mongolie, de la Russie et de la Chine, ainsi qu’au Havre, où la découverte des cadavres de six jeunes garçons dans un container va donner à cette affaire une toute autre dimension.

 

Ce que j’en pense

J’ai retrouvé avec plaisir la Mongolie, ses steppes, ses traditions et ses symboles, ses yourtes ses yacks son froid polaire mais l’effet de surprise a été moins spectaculaire qu’avec Yeruldelgger. Ian Manook alias Patrick Manoukian a décidemment un certain style de conteur en mêlant le  spirituel et le surnaturel à des scènes barbares et cruelles tout en rencontrant des sages comme la vieille bouriate. Dans ce livre j’ai eu l’impression de lire le scénario des tontons flingueurs avec des expressions savoureuses. Pour ne pas se perdre dans ce livre il est préférable de le lire rapidement, d’ailleurs l’auteur fait dire à Yeruldelgger  qu’il est perdu lui-même car les enquêtes et les intrigues se mêlent et se démêlent et partent un peu dans tous les sens. Il y a bien sûr les personnages déjà rencontrés dans le précédent policier auxquels il faut ajouter les services secrets, les militaires, la police, les truands, les bandits, les crapules en tout genre.

J’ai beaucoup aimé l’arrivée des loups dans ce livre car elle est très progressive il en parle dès le début  et un peu plus loin dans la rencontre avec la vieille bouriate par exemple ou dans ses rêves jusqu’au face à face avec les loups.

J’ai aimé le parallèle entre la gastronomie normande et je sais de quoi je parle ! et la cuisine de Mongolie pas franchement appétissante. Cette partie de l’histoire qui se passe au Havre et à Honfleur est originale et très bien décrite on sent que l’auteur n’a pas lésiné sur l’exactitude et la véracité particulièrement sur les bonnes adresses d’ailleurs. Une bonne lecture un bon moment mais la magie du premier tome n’a pas été au rendez-vous.