41n1m9VxC0L__AA160_

 

Lise est la mère de Léo, un petit garçon de quatre ans. Un lundi comme les autres, il est enlevé alors qu'il aurait dû être sous sa surveillance. Dès lors, ces deux minutes représenteront pour Lise une faiblesse de sa part, une faille dans son rôle de maman. Ce roman, s'il commence comme un thriller, est l'histoire de l'amour indéfectible qui lie une jeune mère à son fils.

 

Souvent dans ce genre d'histoire on tombe dans la mièvrerie et les clichés et là tout l'art de Coralie Bru c'est de rester au-dessus d'analyser la situation sans nous lasser grâce à un plan bien élaboré. Lise essaie de reprendre contact avec son monde d'avant l'enlèvement : avec ses collègues de travail, avec son amie, ses parents, sa famille en général et surtout son mari mais c'est auprès de son adorable petit Léo et à son contact qu'elle trouvera l'apaisement. Difficile de trouver l'équilibre au sein d'une famille après un choc et c'est aussi tout le côté maladresses chez les connaissances de Lise qui m'a émue: dire ou ne pas dire et comment le dire! Nous avons tous été confrontés un jour ou l’autre à cette situation et nous savons combien c’est délicat alors qu’on veut faire plaisir aider  soulager. Lise elle aussi ne sait plus comment aborder les autres ne sait pas expliquer son manquement à son rôle de mère. Beaucoup de travail et de recherche de la part de l’auteur pour trouver le mot juste dans les dialogues, une belle écriture imagée fluide. Un livre plein d’amours et de tendresse entre une adorable maman et son petit garçon et des grands parents plein de bonne volonté et terriblement malheureux! Je vous conseille ce livre mais ne le chercher pas en librairie il n’existe que sur Amazon. Dommage ! (je peux le prêter)