51A4tN0p5uL__SX344_BO1,204,203,200_

Ce que dit l’éditeur :

Tout commence par les lettres que s’envoient deux femmes très différentes : Sara Lindqvist, vingt-huit ans, petit rat de bibliothèque mal dans sa peau, vivant à Haninge en Suède, et Amy Harris, soixante-cinq ans, vieille dame cultivée et solitaire, de Broken Wheel, dans l'Iowa. Après deux ans d’échanges et de conseils à la fois sur la littérature et sur la vie, Sara décide de rendre visite à Amy. Mais, quand elle arrive là-bas, elle apprend avec stupeur qu’Amy est morte. Elle se retrouve seule et perdue dans cette étrange petite ville américaine.
Pour la première fois de sa vie, Sara se fait de vrais amis – et pas uniquement les personnages de ses romans préférés –, qui l'aident à monter une librairie avec tous les livres qu’Amy affectionnait tant. Ce sera pour Sara, et pour les habitants attachants et loufoques de Broken Wheel, une véritable renaissance.
Et lorsque son visa de trois mois expire, ses nouveaux amis ont une idée géniale et complètement folle pour la faire rester à Broken Wheel…

Ce livre est une grosse déception d’abord parce qu’on me l’a offert avec beaucoup de gentillesse puis parce que les chroniqueurs chroniqueuses l’ont présenté comme le livre de l’été 2015. Même ELLE y était allée de sa comparaison ridicule dans la rubrique Vous avez aimé ………………vous aimerez et ça déjà ça m’agace ! En effet la comparaison était faite avec Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates et ce livre je l’avais aimé et c’était lui que j’avais chroniqué pour être jurée au  prix ELLE 2011.

Tout le livre est écrit sur le même ton et il y a 482 pages pas de surprise pas un seul personnage pour me séduire  pas la moindre petite dose d’émotion pas le moindre plaisir dans la lecture pas le moindre soupçon d’humour l’ennui le plus total ! Pourtant avec la trame de cette histoire on aurait pu écrire  un beau livre! J’ai failli abandonner plusieurs fois mais je me suis dit  «  Peut-être qu’il faut attendre la fin ! Allez j’ai quand même noté cette phrase mais ça c’était au début : « Les livres sont l’excuse parfaite pour ne rien faire ! »

Je me permets de mettre le billet de Fleur qui me rassure !