9782749144344WEB

En décembre 44 dans les Ardennes belges c’est la panique entre les allemands les américains et les habitants personne ne sait plus qui est qui. Une famille qui héberge Renée une petite fille juive de 7 ans s’affole et la confie au curé qui la confie à deux soldats américains qui sont en réalité deux SS infiltrés, les deux SS  décident d’exécuter la petite. Mais Mathias, l’un des allemands, au moment de tirer croise le regard de Renée et abat l’autre SS. Mathias et Renée s’enfoncent  dans la forêt. Après quelques jours dans une cabane ils arrivent dans une ferme où toute une famille sous l’autorité du patriarche Jules est réfugiée dans la cave, une cohabitation bien singulière va commencer et va se compliquer avec l’arrivée de soldats américains, une ambiance étrange  se répand  alors entre ceux qui ont compris et gardent le secret et ceux qui n’attendent qu’un faux pas de Mathias pour le dénoncer. On connaitra petit à petit la vie de Mathias pourquoi parle-t-il anglais ? français ? où a- t-il appris à se fondre dans la nature ? Qui est-il réellement et d’où vient-il ? Renée elle se souvient et nous raconte par brides quelques moments importants de sa petite enfance. Il y a dans ce roman des personnages forts comme la rebouteuse ou bien Philibert le simplet du village pas si simplet que ça d’ailleurs.

On assiste presque à une pièce de théâtre car les trois- quarts du livre se passe dans un lieu clos : la cave. La relation entre Renée et Mathias est impressionnante toute l’histoire est basée sur la puissance du regard, regard entre Renée et Mathias, regard entre Mathias et son chien, regard entre Jeanne et Mathias. Au début du livre je n’ai pas beaucoup cru au personnage de Renée trop petite d’après moi pour ses réflexions et puis la magie a opéré et je n’ai plus quitté ce livre même si  certains passages sont un peu exagérés. La fin est belle cependant et évoquée très sobrement. Un livre qui nous place pour une fois de l’autre côté du miroir et qui nous rappelle que certains allemands ont été au péril de leur vie des justes.

 Un premier roman de Emmanuelle Pirotte qui est scénariste et cela se sent dans le déroulement de l'histoire.