LE PLUS BEAU RESTE A VENIR

Le titre était alléchant et prometteur j’adore Jean Jacques Goldman mais je me suis traînée dans ce livre qui compte 551 pages j’ai dit stop à la page 314 …………………….parce que aucun personnage ne m’a paru sympathique parce que l’écriture est banale parce que mon adolescence est trop loin …………………parce que ……………..Mais revenons quand même à l’histoire. Michel Verdier prof d’histoire meurt accidentellement, son fils Raphael Verdier prévient trois anciens camarades de classe trois anciens élèves de son père Mallory à Paris, Gustave à New York et Rose à Londres. Mais pourquoi les prévient-il ?pourquoi ces trois-là ? Qu’ont-ils vécu ensemble ? Ce  premier roman de cette jeune auteure m’a ennuyée et je n’ai pas réussi à accrocher.