41sQc8ovrpL__SX195_

Avant de vous parler de ce livre, je vous donne un conseil :   « Evitez le hall de gare ou d’aéroport, le métro, la plage bondée pour ouvrir ce livre, installez- vous confortablement  seul(e) dans un coin de votre canapé au calme et ne relevez la tête qu’à la page 120 »

Trois personnages sans prénom, chacun est nommé par son statut familial : la grand-mère le fils et le petit-fils ce dernier est aussi parfois nommé l’enfant. Une narratrice qui emploie le « tu » en s’adressant à l’enfant dans une grande partie du livre et puis doucement passe au « nous » et enfin l’enfant qui s’exprime avec le « je » Un style particulier celui de Jeanne Benameur il faut du temps pour s’immerger dans le monde de Jeanne Benameur mais après c’est du pur bonheur. Alors on suit cet enfant accompagné d’un chien que personne ne voit qui cherche sa mère dans les forêts  dans les rivières dans les arbres et on suit cet homme plein de remords le père qui n’a pas su garder la mère de l’enfant, cette bohémienne à la longue jupe rouge fanée et on suit cette grand-mère  blessée dans son enfance qui tente d’apporter tout son amour à cet enfant muet  et qui cherche aussi ce qu’elle n’a pas fait ou aurait dû faire pour garder la compagne de son fils la mère de l’enfant.

C’est quoi la vie ? c’est quoi la liberté ?

Et les remords ?

C’est quoi la destinée ?

Où est notre jardin secret ?

Un livre envoûtant aux phrases susurrées à notre oreille par une auteure pleine de sensibilité avec des mots magiques. Un grand moment de lecture. Jeanne Bénameur est une de mes auteures préférées j’ai retrouvé dans ce petit livre l’ambiance délicate Des demeurées et les sentiments qui vous submergent. C’est bouleversant !UN COUP DE COEUR