CVT_Dacier_9059

Un pays : l’Italie

Une région : la Toscane

Une ville ouvrière au bord de la mer : Piombino

Une rue : la via Stalingrado

4 barres d’immeuble, une aciérie

Deux familles dans le même escalier : les Sorrentino et les  Morganti

Une époque les années 2000

Deux filles inséparables  Anna et Francesca du collège au lycée

Et en face un rêve : l’île d’Elbe

Cette jeune auteure italienne signe son premier roman à 25 ans et je le trouve plutôt réussi, écrit en 2010 et publié en 2011 en France, il fait tout de suite penser à Elena Ferrante mais c’était avant. On est dans les années 2000 le roman se passe sur quelques années et je me suis vite attachée à ces deux gamines à peine sorties de l’enfance et jetées dans un monde de sexe de drogue de violence de mafia dans des familles où le père est absent pour l’une et violent pour l’autre, où les mères tentent d’échapper à leur quotidien. Des rêves plein les yeux elles ont mais une dure réalité elles vivent chaque jour. Entre amitiés et amours difficile de faire la part des choses, quel est donc ce lien sacré qui les unit toutes les deux ? Une belle lecture sur fond de misère sociale. J’ai beaucoup aimé !