subutex

 

Abandonné à la page 199 pourquoi pas 200 je ne sais pas mais franchement j’ai fait un gros effort. La vie de Vernon Subutex ne m’intéresse pas, le milieu parisien dans lequel il évolue non plus, l’écriture de Virginie Despentes est celle que l’on parle je passe aussi. Les références musicales me sont inconnues pour la plupart conclusion : je dois être trop vieille ! Certainement le billet le plus court de la vie de mon blog. Déçue non car j’avoue je ne partais pas très confiante.