41+trSTsOPL__SX210_

Nikos Kokantis n’a écrit qu’un seul livre celui-ci, un petit récit autobiographique de 94 pages écrit avec son cœur et ses souvenirs. Ecrit 30 ans plus tard pour que la mort de Gioconda ne tombe pas dans l’oubli ce roman revient sur la rencontre de Nikos et de Gioconda leur éveil à l’amour avant la séparation. En effet nous sommes en 1943 1944 en Grèce c’est la guerre, la famille de Nikos habite à côté de celle de Gioconda mais Gioconda est juive et sera déportée à Auschwitz d’où elle ne reviendra pas. L’auteur puise dans ses souvenirs pour faire renaître cette jeune fille qui fut son premier grand amour de jeunesse et surtout la découverte de l’amour. C’est simple émouvant mais je trouve que les sentiments  des deux amoureux ne sont pas beaucoup exploités et que c’est essentiellement la découverte de leurs corps qui occupe la plus grande partie du roman. Belle lecture et bel hommage à ceux qui ne sont pas revenus afin qu’on ne les oublie pas !