05 juillet 2017

Prix de la galerne 2017 .......... le gagnant est ...............

  Une quarantaine de lecteurs et lectrices parmi les 150 sélectionnés pour ce prix se sont réunis les 23 mai  et 13 juin sous la houlette d'Olivier Bouteiller pour discuter des 5 romans . Quelques voix d'hommes peu nombreuses il est vrai mais bien présentes ont émergé des commentaires parfois emportés de certaines lectrices. Il faut dire que quelques sujets assez délicats étaient évoqués dans certains livres comme la guerre d'Algérie dans Un  Paquebot dans les arbres et le détournement des biens... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 17:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

05 avril 2017

Le Bureau des Jardins et des Etangs de Didier Decoin

Ce roman se déroule au 12 ème siècle dans l’empire du Japon . Katsuro est le meilleur pêcheur de carpes du pays et fournit les étangs de la cité impériale . Ce travail est très dangereux et lors d’une pêche il se noie. Sa jeune femme Miyuki, pour l’honneur de son village, décide alors de porter les carpes elle-même au palais malgré tous les dangers et les obstacles qu’elle va rencontrer lors de ce périple. Ce roman est porté par une belle écriture mais l’avalanche de vocabulaire dans d’interminables descriptions m’a... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 18:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 mars 2017

Un paquebot dans les arbres de Valentine Goby

Un coup de cœur ! Une famille simple unie dans les années  50,   les parents Paulot et Odile qui s’aiment, trois enfants Annie Mathilde et Jacques, un café bar dans un petit village La Roche Guyon des fêtes champêtres des bals du samedi soir une vie insouciante. Et puis la maladie de Paulot  arrive, une maladie sournoise contagieuse la tuberculose et la descente aux enfers de toute la famille commence car les parents ne peuvent bénéficier de la sécurité sociale étant à leur compte. Les traitements sont... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 18:19 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
28 février 2017

Désorientale de Négar Djavali

Kimia est assise dans la salle d’attente de l’hôpital Cochin à Paris dans le service de PMA. Elle attend, elle est seule et laisse son esprit vagabonder alors elle se souvient et nous retrace sa vie avant son arrivée en France puis sa vie d’immigrée. On découvrira au fil de notre lecture ce qu’elle y fait et son cheminement pour y arriver. Mon ressenti sur ce livre est bizarre : j’ai aimé je n’ai pas aimé je n’en sais rien ! l’auteure dès la page 55 nous alerte sur la construction pas facile à suivre « Mais avant... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 17:42 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
17 février 2017

l'Administrateur provisoire d'Alexandre Seurat

Quelle déception cette lecture !  Après avoir lu La maladroite je m’attendais à un autre coup de cœur ! Le narrateur est un jeune homme qui fouille dans le passé familial de la guerre 39/45 il enquête  sur un certain Raoul H son arrière grand- père qui était administrateur provisoire c’est-à-dire qu’il traquait les juifs particulièrement les commerçants artisans afin de leur spolier leurs biens. On passe d’une époque à une autre, d’une famille à une autre, en effet le narrateur a trois oncles les frères de sa... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 19:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 février 2017

Prix de la Galerne 2017

Ils sont arrivés ! Les livres de la sélection du Jury La Galerne sont désormais à votre disposition au Bureau des commandes de la librairie. Vous pouvez venir chercher votre premier livre quand vous le souhaitez. Vous aurez jusqu'à la mi-juin pour lire les cinq livres suivants : Didier Decoin : Le bureau des jardins et des étangs (Stock) Négar Djavadi : Désorientale (Liana Lévi) Valentine Goby : Un paquebot dans les arbres (Actes Sud) Véronique Ovaldé : Soyez imprudents les enfants ! (Flammarion) Alexandre Seurat :... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 19:31 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
31 décembre 2016

Soyez imprudents les enfants de Véronique Ovaldé

A 13 ans Anastasia troublée reste en extase dans un musée de Bilbao devant le portrait d’une femme nue de Roberto Diez Uribe. Rentrant chez elle, elle découvre en parlant avec sa grand-mère que ce peintre est un cousin qui a disparu, une seule obsession alors : retrouver ce peintre. Et c’est là qu’on entre dans le monde tordu de Véronique Ovaldé ou bien qu’on n’entre pas et alors il faut refermer le livre et passer à autre chose. Ce que j’aime chez Véronique Ovaldé c’est sa petite touche de folie bien maîtrisée ses intrigues... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 16:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :