28 septembre 2018

Vernon Subutex de Virginie Despentes

  Abandonné à la page 199 pourquoi pas 200 je ne sais pas mais franchement j’ai fait un gros effort. La vie de Vernon Subutex ne m’intéresse pas, le milieu parisien dans lequel il évolue non plus, l’écriture de Virginie Despentes est celle que l’on parle je passe aussi. Les références musicales me sont inconnues pour la plupart conclusion : je dois être trop vieille ! Certainement le billet le plus court de la vie de mon blog. Déçue non car j’avoue je ne partais pas très confiante.        
Posté par Mare tea ne à 15:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 septembre 2018

Cartes postales de Grèce de Victoria Hislop

Avant de commencer la lecture de ce roman la première chose que l’on remarque en le feuilletant vite fait ce sont les photos qui agrémentent le livre, les titres de chapitres comme une pellicule photo de cinéma, le dos de cartes postales et deux sortes d’écriture, cette présentation est remarquable et invite à la lecture. Je n’ai pas lu ce livre dans n’importe quelle condition : je suis en Grèce dans les Cyclades. Ellie jeune femme célibataire anglaise découvre chaque semaine dans sa boîte aux lettres des cartes postales de... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 17:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 septembre 2018

Chien-Loup de Serge Joncour

Malgré les 472 pages Serge Joncour a su  me  tenir éveillée, car je n’aime pas les longues descriptions et les pavés. Par contre j’aime être surprise et j’attends beaucoup de l’écrivain, Serge Joncour répond à ces deux critères. Je ne vais pas raconter l’histoire de ce roman en détails car Serge Joncour écrit nettement mieux que moi et je trouve lassant sur les blogs les gens qui paraphrasent l’auteur pour ne donner au final qu’une seule phrase sur le style le ressenti l’écriture. Quatrième  roman de Serge Joncour... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 septembre 2018

K.O d'Hector Mathis

K- O- en lisant le titre personnellement j’entends  Chaos. Ce premier roman d’Hector Mathis, jeune écrivain né en 93,  j’ai failli passer à côté au bout de 26 pages. 26 premières pages où je n’ai rien compris mais j'aimais déjà  ces phrases courtes cette écriture dépouillée. Et puis je suis entrée dans la vie de Sitam le sans-logis un peu paumé amoureux fou de sa môme Capu et passionné de musique qui quittent Paris après les attentats et vont vers la grisâtre du nord Amsterdam. Ces  26 premières pages je les ai... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 août 2018

La Maison Au Bord de la Nuit de Catherine Banner

Quand, sur la petite île de Castellamare, au large de la Sicile, sa femme et sa maîtresse accouchent en même temps, Amadeo Esposito,  colosse de 2m10, orphelin né en 1875, médecin sait que cela ne va pas être facile à gérer.  Même en invoquant Santa Agata sainte patronne locale qui soigne les esprits brise les malédictions et dont les miracles avérés ou pas chamboulent la vie quotidienne des habitants, rien ne pourra le sauver des rumeurs. Contraint de démissionner, c’est  dans le café « Au Bord de la... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 17:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 août 2018

La gouvernante suédoise de Marie Sizun

« Il y a des histoires étranges dans toutes les familles. Des secrets, des choses inavouables, inavouées, quelquefois terribles, sur lesquelles les adultes se taisent, comme si le silence pouvait étouffer la réalité, et, qui sait, la faire disparaître. Mais il arrive que, malgré tout, des mots s’échappent, parviennent aux oreilles des enfants distraits, et même à demi, ils les entendent. Un jour, ces mots prennent sens, et une histoire singulière se dessine. » Et c’est le prénom de Livia prononcé par sa grande tante Alice... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 16:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

06 août 2018

La disparition de Joseph Mengele

A la fin de la guerre 39- 45 Joseph Mengele l’ancien médecin d’ Auschitz se  réfugie en Argentine puis au Paraguay et enfin au Brésil. Sous différentes identités, il ne trouvera jamais un endroit propice à sa nouvelle vie car il sera traquer par les juifs du monde entier. C’est cette traque de 1949 à 1979 que nous décrit Olivier Guez le style est dépouillé et sobre, l’auteur a pris trop de distance avec le personnage, Olivier Guez semble complètement invisible et sans sentiment et cela m’a beaucoup gênée. Plus document... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 15:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 juillet 2018

D'acier de Silvia Avallone

Un pays : l’Italie Une région : la Toscane Une ville ouvrière au bord de la mer : Piombino Une rue : la via Stalingrado 4 barres d’immeuble, une aciérie Deux familles dans le même escalier : les Sorrentino et les  Morganti Une époque les années 2000 Deux filles inséparables  Anna et Francesca du collège au lycée Et en face un rêve : l’île d’Elbe Cette jeune auteure italienne signe son premier roman à 25 ans et je le trouve plutôt réussi, écrit en 2010 et publié en 2011 en... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 17:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 juillet 2018

Le chagrin des vivants d' Anna Hope

  A Londres en 1920, elles sont trois femmes meurtries blessées par la guerre elles essaient de vivre ou bien de survivre. Evelyn qui travaille au bureau des pensions après avoir perdu un doigt dans une usine de munitions,  dont le fiancé n’est pas rentré de la guerre, et dont le frère adoré a survécu  mais  il est dans un état psychologique désastreux. Ada dont le fils unique Michaël n’est pas rentré de la guerre,  a sombré dans la folie  et voit son fils partout. Et puis il y a Hettie jeune et jolie... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 18:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 juin 2018

L'île des oubliés de Victoria Hislop

L'’été s’achève à Plaka, un village sur la côte nord de la Crète. Alexis, une jeune Anglaise diplômée d’'archéologie, a choisi de s'’y rendre parce que c’'est là que sa mère est née et a vécu jusqu’à ses dix-huit ans. Une terrible découverte attend Alexis qui ignore tout de l'’histoire de sa famille : de 1903 à 1957, Spinalonga, l'’île qui fait face à Plaka et ressemble tant à un animal alangui allongé sur le dos, était une colonie de lépreux... et son arrière-grand-mère y aurait péri. Quels mystères effrayants recèle cette île que... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 15:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :