22 novembre 2018

Quand Dieu boxait en amateur de Guy Boley

La première énigme à résoudre avant d’ouvrir ce livre c’est le titre. Est-ce un livre sur la boxe ? sur la religion ? et pourquoi en amateur ? Parfois ce genre de titre me fait fuir mais j’ai confiance en Guy Boley car j’ai été envoûtée par son premier roman : Fils du feu. Ma première remarque générale en tournant la dernière page de ce roman de 176 pages c’est : « il y a du Sorj Chalandon chez Guy Boley » il y a de la rage de la douleur de la pudeur dans son écriture. Il y a surtout le regret de... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 19:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 octobre 2018

Galet de Mathieu Siam

  Du bleu du noir du blanc pour ce petit roman graphique de ……..pages et bien on ne le sait pas car les pages ne sont pas numérotées, ce roman est hors du temps mais tellement original tellement à part. Galet une petite fille qui voit le monde des adultes arriver à grands pas s’adresse à l’Océan avec un grand O et tous les deux entament une conversation à la fois drôle et grave. L’écriture tantôt noire quand  Galet parle et tantôt bleue quand c’est l’Océan qui lui répond est fine et délicate elle permettra au jeune enfant... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 18:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 septembre 2018

Chien-Loup de Serge Joncour

Malgré les 472 pages Serge Joncour a su  me  tenir éveillée, car je n’aime pas les longues descriptions et les pavés. Par contre j’aime être surprise et j’attends beaucoup de l’écrivain, Serge Joncour répond à ces deux critères. Je ne vais pas raconter l’histoire de ce roman en détails car Serge Joncour écrit nettement mieux que moi et je trouve lassant sur les blogs les gens qui paraphrasent l’auteur pour ne donner au final qu’une seule phrase sur le style le ressenti l’écriture. Quatrième  roman de Serge Joncour... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 18:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 septembre 2018

K.O d'Hector Mathis

K- O- en lisant le titre personnellement j’entends  Chaos. Ce premier roman d’Hector Mathis, jeune écrivain né en 93,  j’ai failli passer à côté au bout de 26 pages. 26 premières pages où je n’ai rien compris mais j'aimais déjà  ces phrases courtes cette écriture dépouillée. Et puis, je suis entrée dans la vie de Sitam, le sans-logis un peu paumé  passionné de musique et  de sa môme Capu dont il est amoureux fou;  ils quittent Paris après les attentats et vont vers la grisâtre du nord Amsterdam. Ces... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 10:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 juin 2018

Le lambeau de Philippe Lançon

Le 7 janvier 2015 dans les locaux de Charlie hebdo, Philippe Lançon journaliste reporter  de 52 ans est laissé pour mort par ses agresseurs, il a le visage en sang mais surtout la mâchoire explosée. Dans ce récit bouleversant  de  500 pages, il va retracer les 282 jours d’hospitalisation d’opérations de rééducation qu’il va passer dans un autre monde, le monde des soignants. Philippe Lançon est bavard très bavard trop bavard parfois mais certains passages sont tellement intensifs que je lui pardonne et peut-être que... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 12:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
25 mai 2018

Un funambule d'Alexandre Seurat

; C’est sur la table de la bibliothèque que j’ai pris ce petit roman de 84 pages écrit par Alexandre Seurat et publié en janvier 2018. Cet auteur n’était pas un inconnu ; en effet,  j’ai eu un énorme coup de cœur pour son premier roman La maladroite publié en 2015;  hélas dans son deuxième roman L’administrateur provisoire je n’ai pas trouvé le code d’entrée je l’ai abandonné. Celui –ci était donc un challenge, et c’est assommée, pétrifiée, mal très mal que j’ai tourné la dernière page, difficile de reprendre son... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 18:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 octobre 2017

Le Jour d'avant de Sorj Chalandon

Le premier personnage dont on fait connaissance dans ce roman c’est Joseph dit Jojo, on est le jeudi 26 décembre 1974 avec son frère Michel ils font le tour du village de Liévin  sur la mobylette bleue appelée la Gulf avant d’aller se coucher. Michel c’est le narrateur il revient en arrière pour nous raconter leur vie d’avant le drame du 26 décembre ,42 mineurs morts à la fosse Saint Amé . Avec son frère et ses parents ils habitent dans une petite ferme, Joseph et Michel ont 14 ans de différence et pour Michel, Jojo est... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 11:49 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
18 octobre 2017

L'enfant qui de Jeanne Benameur

Avant de vous parler de ce livre, je vous donne un conseil :   « Evitez le hall de gare ou d’aéroport, le métro, la plage bondée pour ouvrir ce livre, installez- vous confortablement  seul(e) dans un coin de votre canapé au calme et ne relevez la tête qu’à la page 120 » Trois personnages sans prénom, chacun est nommé par son statut familial : la grand-mère le fils et le petit-fils ce dernier est aussi parfois nommé l’enfant. Une narratrice qui emploie le « tu » en s’adressant à l’enfant... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 11:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 août 2017

"Arrête avec tes mensonges" de Philippe Besson

Philippe Besson a pris sa plus belle plume pour nous parler de lui de ses souffrances de ses chagrins mais avec tellement de sensibilité que j’ai lu ce livre autobiographique sans respirer, j’ai fini à bout de souffle. Un jour en 2007 à Bordeaux dans un hall d’hôtel,  il aperçoit un jeune homme qui lui rappelle son premier et grand amour Thomas il lui court après et l’apostrophe « je rattrape l’homme sur le trottoir, je pose ma main sur son épaule, il se retourne et.» page 13  à ce moment-là tous les souvenirs lui... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 20:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags :
17 juillet 2017

Le courage qu'il faut aux rivières de Emmanuelle Favier

Ce que dit la quatrième de couverture : Elles ont fait le serment de renoncer à leur condition de femme. En contrepartie, elles ont acquis les droits que la tradition réserve depuis toujours aux hommes : travailler, posséder, décider. Manushe est l’une de ces « vierges jurées » : dans le village des Balkans où elle vit, elle est respectée par toute la communauté. Mais l’arrivée d’Adrian, un être au passé énigmatique et au regard fascinant, va brutalement la rappeler à sa féminité. Un premier roman sur la construction... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 19:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :