17 août 2019

Né d'aucune femme de Franck Bouysse

Ce livre, au titre si évocateur, vient de remporter le prix ELLE policier, on en parle un peu partout autour de moi, les avis sont  très positifs et puis il est arrivé chez moi prêté par une amie. Dans le secret du confessionnal Gabriel le jeune curé du village est surpris par le message délivré par une jeune femme inconnue elle lui annonce qu’il va être appelé à l’asile pour le décès d’une femme et que celle-ci a, cachés sous sa robe, des cahiers qu’il doit lire. Accompagné de son sacristain Charles, il se rend à l’asile et... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 août 2019

Giboulées de soleil de Lenka Hornakova-Civade

Elles sont tchèques brodeuses, gardiennes de vaches, guerrières, têtues, courageuses, amoureuses,  bâtardes filles-mères  de mère en fille elles s’appellent Marie Magdalena Libuse , elles élèveront seule leur enfant la tête haute, on ne pleure pas non plus de mère en fille. Des portraits de femmes magnifiques à la fois identiques et pourtant si différentes immergées dans   un monde violent voire bestial  où elles auront du mal à trouver leur place mais comme le dit l’une d’entre elles, « nous avons un... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 15:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 août 2019

Les victorieuses de Laetitia Colombani

Laetitia Colombani a réussi son challenge : écrire un deuxième roman aussi passionnant que le premier…………..J’ai retrouvé  son écriture efficace et simple ses citations bien choisies et apprécié le choix d’un sujet historique assez méconnu (enfin pour moi) l’histoire de l’armée du salut. L’auteure a choisi deux femmes vivant à deux époques très éloignées pour illustrer ce sujet, d’abord  Blanche la créatrice de l’armée du salut en France dans les années 1925 -1926 et Solène aujourd’hui une jeune femme avocate qui vit... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 16:12 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 juin 2019

L'homme qui s'envola d'Antoine Bello

Antoine Bello : une belle découverte. La famille Walter est composée de cinq personnes, le père John dirige une très grande entreprise dans le transport express, entreprise familiale léguée par son beau-père, sa femme Sarah gère les enfants et l’intendance de la maison d’une main de maître «  passionnément investie dans le projet le plus noble qui soit : l’éducation de trois petits d’homme »,  deux ados Andy 18 ans,  Jess 16 ans et un petit dernier de 11 ans Joey. La famille est fortunée et vit... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 19:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 juin 2019

La salle de bal de Anna Hope

Un roman dont on a beaucoup parlé qui a obtenu le prix ELLE 2018. Une auteure dont j’ai adoré le premier roman Le chagrin des vivants. Un roman qui me laisse dubitative car j’ai à la fois aimé et à la fois pas aimé. J’ai trouvé certains passages trop longs et ennuyeux et puis la fin trop rapide beaucoup trop rapide je n’avais pas envie de quitter si vite Ella et John. J’aurais voulu qu’ils se marient qu’ils élèvent leurs enfants qu’ils vieillissent ensemble que Clem leur rende visite et que Charles alias le docteur Fuller... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 14:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 avril 2019

Deux soeurs de David Foenkinos

Etienne et Mathilde sont jeunes beaux amoureux, ils voyagent, projettent de se marier, parlent même d’un enfant et puis Etienne annonce qu’il part : « Je te quitte. Notre histoire est finie » c’est un véritable naufrage pour Mathilde qui patauge s’enlise coule perd la maîtrise de soi et bascule dans une sorte de folie douce car chez David Foenkinos rien n’est d’emblée haineux. Mathilde continue de se rendre au collège où elle enseigne le français elle fait étudier à ses élèves l’éducation sentimentale mais rien... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 16:47 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 avril 2019

Personne n'a peur des gens qui sourient de véronique Ovaldé

Tout commence comme un policier, Gloria quitte rapidement son appartement, elle emporte le strict nécessaire mais quand même « le Beretta de son grand amour » elle passe récupérer ses deux filles Stella et Loulou à l’école. On note déjà une femme super organisée très volontaire et déterminée. L’incipit clair précis court m’empêche d’arrêter ma lecture car je veux savoir pourquoi cette femme veut disparaître. Et c’est là le talent de Véronique Ovaldé car il  y a un côté étrange dans cette lecture j’ai eu l’impression... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 17:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 mars 2019

La révolte de Clara Dupont-Monod

Richard Coeur de Lion raconte l'histoire de sa mère, Aliénor d'Aquitaine. Lorsque la reine décide de convaincre ses enfants de se retourner contre leur père, le roi d'Angleterre, l'héritier du trône se retrouve déchiré entre l'adoration qu'il éprouve pour sa mère et sa loyauté envers son père.   Lorsque la libraire m’a remis ce livre pour le prix de la galerne 2019 c’est la couverture flamboyante de ce roman qui m’a interpelée car en effet elle est magnifique. Cette couverture est de Lucille Clerc c’est une jeune... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 18:24 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
22 février 2019

Là où les chiens aboient par la queue d' Estelle -Sarah Bulle

Ce roman choral est magistralement organisé par  « la nièce » ainsi nommée dans le livre, née à Paris passant ses vacances à Morne-Galant, elle va à tour de rôle rencontrer sa famille sa tante Antoine sa tante Lucinde et son père Petit-frère, elle va les écouter, recueillir leurs paroles, recouper leurs anecdotes les noter et puis en faire un roman. Je suis d’emblée entrer dans la famille Ezechiel la famille d’Hilaire le grand père veuf d’Eulalie Lebecq décédée très jeune et que Petit-frère n’a pas connu. Famille que... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 17:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 février 2019

Gioconda de Nikos Kokantzis

Nikos Kokantis n’a écrit qu’un seul livre celui-ci, un petit récit autobiographique de 94 pages écrit avec son cœur et ses souvenirs. Ecrit 30 ans plus tard pour que la mort de Gioconda ne tombe pas dans l’oubli ce roman revient sur la rencontre de Nikos et de Gioconda leur éveil à l’amour avant la séparation. En effet nous sommes en 1943 1944 en Grèce c’est la guerre, la famille de Nikos habite à côté de celle de Gioconda mais Gioconda est juive et sera déportée à Auschwitz d’où elle ne reviendra pas. L’auteur puise dans ses... [Lire la suite]
Posté par Mare tea ne à 18:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :