Jean Teulé rencontre Catherine Nicolle, elle  lui raconte sa vie sa triste vie  glauque très glauque et Jean Teulé avec sa verve habituelle va s’emparer de ce destin et nous le conter à sa manière avec un vocabulaire dur cru violent et brutal, parfois même bestial il dira que Suzanne la mère de Catherine était pleine il dira que le docteur lui relève les pattes et les sabots etc…..C’est un petit livre de 222pages que l’on dévore mais avec la nausée et surtout avec un sentiment d’ impuissance et l’envie de dire à Catherine alias Darling mais bats –toi, tape lui dessus , défends –toi. Toute sa vie Darling va être à côté de la plaque, la route nationale et ses camions l’ont ensorcelée alors quand elle rencontre Joël Epine elle croit au bonheur mais ce sera la descente aux enfers……….Le seul moment de sa vie où elle aura un peu de répit ce sera chez les boulangers qui lui témoigneront de l’affection. Une lecture difficile où l’on pense à toutes les femmes battues et qui se redressent tout à coup grâce à une rencontre. L’écriture de Jean Teulé on adhère ou pas mais elle est tellement puissante et visuelle qu’on ne peut pas y être insensible.