20180819_145424

 

C’est avec un certain plaisir que j’ai retrouvé Laurent Duverger commissaire au Havre, sa 404, ses parents, son HLM  Perret, son pote Christian Caluchon,  il est surtout le personnage central et sympathique des trois romans policiers écrits par Thierry Lepoire. Rien d’étonnant à ce que le romancier écrive à la première personne car Laurent Duverger et lui ne font qu’un. Thierry Lepoire  nous trimballe dans Le Havre des  années 67 et on sent que cette période c’est toute  son enfance sa jeunesse  et un brin de nostalgie. C’est toujours agréable de se promener dans un livre dans lequel on reconnaît chaque lieu chaque rue chaque quartier chaque bar chaque pont et tranquillement on se fait un film. Une écriture légère et imagée, un certain humour, des expressions d’un autre temps et on plonge littéralement et jusqu’au bout dans cette histoire  bien ficelée. Un employé  d’une usine de produits chimiques Pierre Leroy disparaît sur son lieu de travail alors qu’il est de quart de nuit. Presque en même temps son amie Hélène Du Plessis enceinte de 8 mois est retrouvée dans son appartement sans connaissance et gravement blessée. Hélène et Pierre sont les meilleurs amis d’Amandine, la fille cachée, du commandant de la PJ du Havre. Et voilà le Commissaire Duverger chargée de la protection rapprochée d’Amandine la jolie et pulpeuse jeune femme ……………l’enquête commence avec moult rebondissements. Derrière l’histoire, l’auteur de temps en temps nous livre ses pensées sur des dérives de l’époque, dérives toujours d’actualité 50 ans plus tard, les violences faites aux femmes dans les commissariats ; par la bouche de Léa Gomez, médecin dans l’usine de produits chimiques, le sort des migrants venus de Nicaragua est évoqué. Le seul bémol pour moi, je suis nulle en chimie et n’ai pas compris grand-chose aux explications nécessaires.

Amis havrais nostalgiques des années 60 /70 ce livre est pour vous !

J’imagine d’ailleurs que Thierry Lepoire a déjà commencé le tome 4 des aventures de Laurent Duverger  ou du moins y a-t-il réfléchi !